Ian De Toffoli, AppHuman, Synopsis par l’auteur


Photo: Copyright Alain Richard2 avec la permission de l'auteur
Ian DeToffoli, AppHuman, Luxembourg 2020; traduction de la pièce de théâtre du français vers l’allemand: HumanApp, © Wolfgang Barth, 27.01.2021; cession des droits pour la traduction depuis le 13 janvier 2021 : DREI MASKEN VERLAG, München

Dans AppHuman, un panel de quatre experts scientifiques discute des conséquences de l’avancée des technologies nouvelles, notamment des intelligences artificielles, dans leur vie quotidienne. Leurs avis divergeant sur la question de la moralité des machines. Pour illustrer leurs propos, ils décident d’illustrer une étude de cas : ils inventent, sur le tas, une fiction, un récit allégorique, futuriste mais pas trop, enjoué et sérieux à la fois, d’un groupe d’amis qui se retrouve un soir dans un accident impliquant un nouveau modèle de voiture autonome, développé par l’entreprise technologique pour laquelle ils travaillent.

À son réveil à l’hôpital, Vincent découvre non seulement qu’une passante a été renversée, mais que la voiture ne l’a pas renversée au hasard. Suivant une échelle de valeurs, économique et sociale, le logiciel aux commandes du véhicule autonome a pris une décision délibérée, évitant ainsi un deuxième piéton de l’autre côté de la rue. La voiture est entrée en collision avec la personne la moins importante selon son code. Cependant, à la grande surprise de Vincent et de Max, le logiciel d’intelligence artificielle qui commandait la voiture met en doute son propre fonctionnement. Fortement perturbé par cette mort, Vincent, codeur habile, cherche à découvrir qui était la victime de son vivant. Il finit par l’exhumer du Web grâce aux traces numériques qu’elle a laissées sur les réseaux sociaux et l’implante dans l’IA de son assistant personnel virtuel.

Dans un mélange de théâtre et de science, AppHuman pose la question de l’humain face à la technologisation massive du monde, avec tout ce que cela implique : la fusion de l’homme et de la machine à travers les algorithmes qui gèrent les réseaux sociaux et les smartphones, l’abolition des vies privées, la surveillance de masse, l’uniformisation de nos sociétés, ainsi que l’usage que font les entreprises technologiques des données personnelles, la difficile lutte pour le droit à l’oubli et, surtout, la question des biais et de l’éthique dans un monde de plus en plus régi par des systèmes automatisées. AppHuman est une pièce sur le doute, la vulnérabilité et les choix irrationnels qui nous rendent humains.

retour: liste des traductions
retour: "Materialien" (exposés)

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.