Présentation Marcel Pagnol, Topaze, traduction W. Barth à la Foire du livre, Francfort 2017

Frau Jasmin Fischer (eine der beiden Verlagsleiterinnen MONS Verlag), Wolfgang Barth (Übersetzer) und Herr Axel Gottschick (Schauspieler) bei der Vorstellung der Übersetzung ins Deutsche des Theaterstücks von Marcel Pagnol, Topaze: 11.10.2017 Foto © André Rodini

Mme Jasmin Fischer (une des directrices des éditions MONS Verlag), M. Wolfgang Barth (traducteur) et M. Axel Gottschick (acteur) lors de la présentation de la traduction en allemand de la pièce de théâtre der Marcel Pagnol, Topaze, Foire du livre à Francfort, le 11 octobre 2017; photo © André Rondini

Flag_of_Germany.svg

 

Dans la tente aux lectures de l’Agora de la Foire du livre à Francfort, le 11 octobre 2017, a été présentée la nouvelle traduction en allemand de la pièce de théâtre Topaze de Marcel Pagnol . La première de la pièce a eu lieu à Paris, le 11 octobre 1928, au théâtre „Variétés“.

Le prospectus des éditions MONS Verlag note:

„Topaze, instituteur honnête et naïf à la pension Muche, est embarqué dans les manigances corrompues du brasseur d’affaires et conseiller municipal Castel-Bénac … Dans sa pièce d’actualité intemporelle, formidable et pleine d’humour, Marcel Pagnol fustige les us et coutumes de la ‘société’. Topaze, ‘comédie de caractères de tout premier ordre’, marque la percée internationale de l’auteur du théâtre Marcel Pagnol.“

Marcel Pagnol, Topaze, traduction en allemand Wolfgang Barth, MONS Verlag, ISBN 978-3-946368-38-0; www.monsverlag.de, commandes: bestellung@monsverlag.de

Version originale française: Marcel Pagnol, Topaze, © Marcel Pagnol 2004, Éditions de Fallois, ISBN 978-2-87706-516-0

J’ai beaucoup aimé traduire cette pièce. Elle est extrêmement drôle, et Marcel Pagnol porte un regard profondément humain sur tous ses personnages. Mais, surtout, la pièce, en s’appuyant sur un récit satirique acéré, décrit le fonctionnement même de notre société moderne: „Pour gagner de l’argent, il faut bien le prendre à quelqu’un.“ (Topaze, Édition de Fallois, p. 242).

Wolfgang Barth

résumé et analyse de la pièce par „Le livre d’après“

retour à la liste des traductions

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *